Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 07:30

Il existe des périodes à l’homme où il se trouve couvert d’un linceul de solitude sur sa personne. Pour une parole, un geste mal placé, une perte d’emploi, une maladie qui fait fuir son entourage et ses enfants en le jugeant pour ne pas froisser leurs identités ou craindre un châtiment corporel et briller dans le firmament furtivement mais qu’ils effacent aussi rapidement leurs attitudes pour ne pas faire ombrage aux usages, il est prisonnier.

Et plus l’âge est avancé, plus il ne peut espérer conquérir le cœur d’une dulcinée. Alors comme un sauvageon, il s’efforce à parvenir d’atteindre le rayonnement de l’amitié qui sied pour unir deux êtres humains.

Encore faut-il avoir de la chance et l’humilité de s’abaisser à se battre contre le passé et la méfiance de son futur compagnon face à ce qu’il a enduré. De surcroit, s’il est souffrant, ce qui n’est pas une offrande, le combat sera difficile voire impossible surtout si la maladie est de nature à rendre obsolète un contact.

Dans ce cas, il ne reste plus que l’humanité, la compassion voire la pitié qui peut y remédier. Toutefois, on peut aussi s’empaler sur cet état si on persiste, car on ne peut survivre à cela.

Cette situation suite à l’addition du susdit, il se retrouve généralement en deçà du seuil de la pauvreté, ce qui isole encore plus le sujet qui se voit mendier une parole, une compréhension, une action ou un contact avant de s’échouer sur lui même.

Alors, il ne lui reste plus que la mort à envisager, mais encore faut-il que celle-ci veuille et qu’il n’y a rien à bouffer, si c’est le cas elle prendra ses jambes et sa faux à son cou. Il faut dire que l’on a toujours une dent contre elle.

Mais ceci dit, quand vient le petit matin au réveil, il y a toujours cette étincelle qui fait que l’on s’accommode de ce que l’on a et de ce que l’on est. Et on espère à nouveau de trouver un compagnon pour se frayer un chemin car on ne peut vivre seul et notre seul arme, c’est notre âme au grand dam de l’incertitude. Et le jour où ça arrive, chemin faisant vous, vous isolerez pour ne plus subir les affres de cette société, tout en semant de quoi aiguiser l’appétit des regards, la bonté et le bien être qui s’entend à servir.

Robert-Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Robert Paris
  • Le blog de Robert Paris
  • : pensées d'auteur & rédacteur d'Alpes.Savoie.Net, compositeur, d'interprète, chef de choeur et d'orchestre
  • Contact

Profil

  • corps des humbles de savoye
  • Robert Paris est rédacteur en chef du Corps des Humbles de Savoye.
Sa perception ne vient que de votre souffle qui insuffle par monts et par vaux de la montagne des alpes et de la Savoie
  • Robert Paris est rédacteur en chef du Corps des Humbles de Savoye. Sa perception ne vient que de votre souffle qui insuffle par monts et par vaux de la montagne des alpes et de la Savoie

Gagnez une place pour Miss Aix

Gagnez une place pour la soirée de Miss Aix les Bains en répondant à la question:

-En 1730, la ville d'Aix les Bains portait un autre nom, lequel ?

Recherche

Texte Libre