Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 15:44

Les capacités intrinsèques du cerveau à s'auto-réparer ouvrent aujourd'hui, au regard des nouvelles découvertes,  des perspectives inattendues pour le développement de thérapies, notamment pour le traitement des pathologies neurodégénaratives (Parkinson ou chorée de Huntington).

Pour vous, ce que je vous dis doit paraître de l'hébreu et ennuyeux, mais cette avancée des chercheurs de l'Institut de Pasteur et CNRS est une révolution dont je me dois de relater.

En effet, ceux-ci viennent de prouver que certaines cellules non-neuronales, appelées cellules gliales, pouvaient se transformer en neurones capables d'intégrer des réseaux cellulaires existants. L'équipe en question a en outre observé que l'absence de stimulation olfactive, à la suite d'une lésion intensifiait la transformation des cellules gliales en neurones.

Pendant ce temps au CNRS de Lyon, le chercheur  français a démontré en collaboration avec le National Institut of Mental Healt, que chez l'homme l'activité d'un messager chimique  clef (la dopamine) affecte des circuits neuronaux vitaux impliqués dans la motivation, l'apprentissage (circuits de la récompense).

Ces résultats pourraient bien à long terme, mener à des stratégies pour les maladies telles que Alzheimer ou autres.

Sachant que la mémoire d'une cellule (sa capacité à exprimer un nombre bien défini de gènes), selon les études menées par le Dr Christian Bronner de l'Institut Gilbert Laustriat, est lié à la présence de petites modifications appelées méthylations positionnées sur la cytosine (une des bases de l'ADN "espace entre deux hélices") déterminent la nature et les fonctions d'une cellule.

On peut prétendre, à fortiori, que ces denières découvertes permettront à subvenir tant pour Alzheimer, les cancers, Parkinson tout en occultant pas les découvertes sur les conséquences du fer sur l'organisme humain ou de la déformation génétique dite sociale qui rentre en corrélation à la transmission génétique et au devenir de l'espèce humaine.

En clair, le cerveau est en capacité à se réparer lui-même, qu'il est pourvu d'une fonction de transmettre de par son gène à sa descendance, son vécu social et  que l'abus d'apport de fer paraît néfaste à sa personne. Que le cerveau, au regard de son activité chimique, demande que l'on excite la motivation et l'apprentissage d'icelui pour ne pas souffrir de maladies telles que Alzheimer ou Parkinson.

Je vous laisse seul juge en vous épargnant le défini du genre ICBP90 ou UHRF1 ou bien l'ADN hémi-méthilé....

 

Robert Paris

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Paris - dans le son et le corps
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Robert Paris
  • Le blog de Robert Paris
  • : pensées d'auteur & rédacteur d'Alpes.Savoie.Net, compositeur, d'interprète, chef de choeur et d'orchestre
  • Contact

Profil

  • corps des humbles de savoye
  • Robert Paris est rédacteur en chef du Corps des Humbles de Savoye.
Sa perception ne vient que de votre souffle qui insuffle par monts et par vaux de la montagne des alpes et de la Savoie
  • Robert Paris est rédacteur en chef du Corps des Humbles de Savoye. Sa perception ne vient que de votre souffle qui insuffle par monts et par vaux de la montagne des alpes et de la Savoie

Gagnez une place pour Miss Aix

Gagnez une place pour la soirée de Miss Aix les Bains en répondant à la question:

-En 1730, la ville d'Aix les Bains portait un autre nom, lequel ?

Recherche

Texte Libre