Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 23:41

Les jours s'écoulent sur notre cité en déversant mille choses sur ses habitants, mettant ceux-ci dans une telle effervescence, qu'ils éclairent la beauté du paysage. Il faut dire que la cause est que c'est bientôt noël et que l'avent fait son effet, bien que le temps ne veuille se prêter à cette cérémonie.

Il arbore l'humidité qui se laisse porter par une bise, ce qui frappe évidemment la sensibilité de ceux qui détiennent de l'arthrose ou autres dégénérescences. Mais où est la neige qui doit recouvrir le parterre de nos rues ou d'envelopper nos maisons de son manteau blanc ? A croire les scientifiques, notre condition de vie porte atteinte à Dame Nature aussi on devrait prêter beaucoup plus attention à leurs préconisations et cela sans plus attendre pour retrouver notre jardin d'enfants au lieu de faire abstraction de ce phénomène. Pour l'heure, l'avent à l'avantage d'ouvrir notre appétit aussi les rues s'emplissent à de fervents acheteurs qui donnent une image scintillante de l'instant présent. Toutefois, on voit de plus en plus de rictus sur les visages pour dénoncer sans le vouloir, une douleur. Une douleur qui plisse nos traits dans les recoins afin de dissimuler une blessure qui se plait à ne pas cicatriser. Et en cette période, la bise conjugue cet effort en figeant ce faciès qui n'en demande pas tant.

Pendant ce temps, les mains cherchent à tâtons un peu de chaleur au plus profond des poches. Les doigts engourdis ne se laissent pas aller pour autant en se démarquant par une gestuelle ancestrale qui a déjà fait ses preuves.

Au loin, la gente animale ne fait point de trêves pour rendre grâce à l'événement. Les chats s'affichent derrière une fenêtre en abusant de la chaleur émise d'un appartement et les chiens tournoient autour d'un maître imperturbable en agitant la queue pour démontrer un attachement et une affection.

Outre ce précité, il n'est pas à oublier les histoires et les secrets qui se forgent ou qui se fomentent et qui se glissent parfois même dans les interstices de nos murs par le biais de la voix ou de l'écrit voire d'un objet. Objets qui gardent souvent le silence pour fuir les convoitises ou tout bonnement s'épanouir.

Une richesse, s'il en est, qui rejoindra le carcan séculaire de notre histoire et qui sait, afin de nous guider sur ce chemin qu'est notre avenir.

Robert-Paris.

Partager cet article

Published by corps des humbles de savoye - dans lire écrire histoire avent savoie texte
commenter cet article
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 18:31

Suite à ma proposition de créer une carte biométrique concernant la vie professionnelle active auprès de Monsieur le Président de la République qui s'est permis de me reconduire avec la sensibilité qu'il se doit pour refouler tant mon action que ma proposition, il m'a été quand même un rafraichissement.

En effet, ayant fait communication au Président du Conseil Général de la Savoie et au Député Maire Dominique Dord de ma démarche, il m'a été un agréable de recevoir de Monsieur Dominique Dord une missive qui mettait en avant une valeur à ma proposition. Par écrit, il m'a répondu qu'il soumettrait mon idée novatrice auprès de ses instances pour divers études de viabilité et que cela demande un certain temps pour établir une recevabilité pour l'exposer.

On arrive donc sur un chemin dont le parcours est incertain et long mais qui réconforte le paysage que l'on perçoit d'une espérance.

Nous vous invitons donc à attendre la résultante qui peut s'ensuivre et qui est manifestement prometteuse.

Robert Paris.

Partager cet article

Published by corps des humbles de savoye - dans député savoie état republique assemblee nation creation idee parti droite
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 12:30

Dans les méandres de notre société et de l'afflux de la technologie, on peut découvrir un fait qui peut engendrer un comportement ou une action. Dans cette vidéo qui est plus qu'une déclaration, nous vous laissons seul juge du bien fondé pour trouver outre la perception, la compréhension/

Partager cet article

Published by corps des humbles de savoye - dans politique immigration état lois justice europe savoie
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 11:34

On ne sait pourquoi parfois, qu'une douleur vient à instruire à un moment donné, l'esprit au point de crier par monts et par vaux ce qui fait un mal et que l'on rejette. Alors, les poings serrés, on demande à la sagesse d'en dessiner les contours pour en découvrir les tenants et les aboutissants afin de se soulager d'un poids que l'on considère néfaste. A travers les lignes qui vont suivre, vous pourrez analyser une approche de la souffrance afin de la combattre.

"Que la mort soit sur vous, ne vient que de votre fait. Je n'ai ni à interférer, ni à juger et je ne tiens pas à supporter le poids qui peut en découler. Accumuler une haine au regard de ce que vous me fîtes pour me venger est une anée que je ne tiens pas non plus à endosser, cela pour ne pas avoir à vous ressembler. Je laisse donc vos personnages aux mensonges, vols, viols, jugements, lapidations sur autrui et s'il y a naïveté de votre part, elle ne peut contenir la somme de vos faits sans accéder à la conscience.

La conscience ici qui amène à la compréhension, mais encore faut'il qu'elle ne soit pas sous l'effet ou le joug pour votre personne de la jouissance de faire du mal. Un mal qui vient sûrement du plus profond de votre être et que vous projetez en vous protégeant dans le mimétisme du savoir humaniste, familiale ou autres vis à vis de la société. Certes, il se peut que vous soyez sous l'emprise de quelqu'un, mais quelque part vous l'avez accepté. Toutefois la douleur que vous dispensez se retourne(ra) obligatoirement sur vous car il reste en vous, une bonté, un amour qui viennent du creuset de l'enfance et qui ne se sont dévoilée mais qui vous titille pourtant. Je ne peux rien pour vous et vous pouvez continuer de nuire en vociférant que vous êtes un bien fondé. Heureusement aujourd'hui que nos chemins se sont séparés, vous qui avez voulu ma mort dans les douleurs les plus atroces mais sachez que je ne m'attarderai plus à panser vos plaies au détriment de ma personne. Je n'irai pas pour autant non plus cracher sur vos tombes, cela pourrait nourrir votre dessein...."

Pourquoi parler de ceci et est-il compréhensible qu'une personne se plaise à conter cela si ce n'est pas pour se venger ? Il se peut aussi que quelque part la personne cherche à pardonner ? Je vous laisse à ces questions s'il vous en plait de trouver une réponse (pour vous soulager ?).

Robert-Paris.

Partager cet article

Published by corps des humbles de savoye - dans être humanité douleur psychique violence bonheur savoie
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 08:16

Il arrive parfois, que l'administration soit frappée d'incohérence et qui persiste dans l'erreur.

Suite à une longue hospitalisation, il a été pour un aixois un accès à une hospitalisation à domicile. Dans le cadre de cette HAD, divers éléments se mettent en place comme l'apport d'infirmiers, d'une assistante sociale, d'un portage de repas ou d'une aide à domicile pour le ménage et la cuisine.

Dans ce cadre, un portage de repas fut établie par une branche de la sécurité sociale pour une durée de deux mois puis, d'un mois supplémentaire. Un document est donc envoyé au patient lui signifiant qu'il a droit de telle date à telle date d'un portage de repas à un prix fixe. A la fin de cette aide, le patient cessa cet apport. Puis, quelques mois après, des factures et des mises en demeure pour l'action précité arrivèrent au patient afin qu'il règle les repas en question. Interpellations multiples, il a été découvert des erreurs dans les factures mais aussi une explication plutôt embarrassante. En effet, bien qu'il avait été accordé une aide stipulant une période, une omission s'était glissée. En fait, l'aide ne pouvait pas dépasser un seuil, ce qui n'avait pas été stipulée. Mais, après analyses il apparaissait que le seuil n'avait pas été dépassée et qu'une compensation pouvait être entreprise par le patient pour le montant d'un portage de repas moyennant un montage de dossier, soit 10,05€. On conseilla au patient de contacter son assistante sociale qui elle, lui répondit de monter son dossier et qu'elle ne pouvait intervenir en la matière.

Il résulte aujourd'hui que le patient doit payer des repas et qu'il doit monter un dossier pour un repas.

Sachant que le patient en question avait souffert de deux AVC, on peut se poser des questions. Le malade n'est pas là pour calculer si il rentre dans le cadre d'une aide, ni de sa durée, ni de son montant. De plus, le patient ne bénéficiant que de l'AAH, cela lui porte préjudice du point de vue financier surtout en sachant que le trésor public est en droit de saisir sur le compte bancaire, les sommes dues.

La CARSAT (filiale de la sécurité sociale) devrait stipuler au bénéficiaire les droits dont il a droit et surtout de signifier sur les documents la durée de l'aide au regard de la somme maximum qu'il a droit.

Robert-Paris.

Partager cet article

29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 11:39

Quelle belle soirée qui, sous l'égide de la Fédération Musicale de Savoie, nous a transporté sur le thème de la paix, un programme rendant hommage aux combattants de la grande guerre de 1914/1918. La salle du centre des Congrès d'Aix les Bains garde encore aujourd'hui l'écho de cette représentation inoubliable.

Partager cet article

Published by corps des humbles de savoye - dans musique
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 16:59

L’évolution de notre société ne peut se faire qu’avec l’approbation des divers corps de l’état et de ses autochtones pour mettre en place une idée, un concept, afin d’avoir un fruit que l’on espère bénéfique.

Le problème c’est qu’en France, outre le fait d’avoir à acquérir une union, nos us et coutumes se rattachant à des servitudes féodaux d’un autre âge, freinent toutes propositions en occultant les effets du monde extérieur. De surcroît, ceux qui déposent un projet n’ont aucun bénéfice à le faire dans cet état de consommations sinon celui de se le faire voler par certaines personnes dont la fonction est de gérer cela.

Aujourd’hui, au vu de notre technologie, j’ai envoyé une proposition à Monsieur le Président de la République afin de combler une lacune dans le monde du travail, tant pour le travailleur que pour l’état.

Celle-ci est une carte biométrique contenant, comme la carte vitale, les divers éléments de la vie professionnelle active de chacun qui, tenu à jour permettra au détenteur de savoir sur l’instant par exemple, si l’employeur est à jour des cotisations comme la retraite mais aussi pour les divers services de l’état de savoir si la personne ou l’interlocuteur ne travaille pas au noir à l’instant du contrôle.

La sagesse étant une ressource au bonheur, copie a été fait auprès du Président du Conseil Général et du Député maire Dominique Dord. La politesse étant de mise, la Présidence fit une réponse à mon envoi dont voici la teneur.

«… Soyez certain que vos réflexions ont fait l’objet de la meilleure attention… »

Cette sympathique réponse qui met au rebus l’appréciation de la situation retient donc notre meilleure attention.

En effet, outre que l’on constate qu’il soit une suggestion qui ne peut émaner que d’une certaine caste, on peut trouver regrettable de voir que cela pourrait atténuer le coût du travail au noir mais aussi que cela entretiendrait un flou pour le travailleur qui est de plus en plus amené à vivre un emploi précaire. Certes, en parlant de ceci dans l’environnement, on nous fait comprendre que l’idée n’est pas bonne car le travail au noir soulage les petits ménages du poids de la vie, mais à force de fausser nous ne pouvons plus rien déterminer, d’ailleurs çà se voit car ils ne savent même plus combien il faut pour vivre, et le ministère public ne pouvant estimer ce coût fait offrande à de nouvelles charges.

Pour l’heure, il devient à charge pour Monsieur le Député-Maire Dominique Dord et le Président du Conseil Général, de prendre le relais ou de faire silence pour ne pas prendre part à cette idée qui j’espère retiendra l’attention des autres pays car certains sont pragmatiques.

On ne peut penser que cette idée soit dénuée d’un bon sens qui pourraient se joindre dans un lieu à d’autres idées, projets ou concepts tendant à faire profiter la nation vers une évolution, cela moyennant une compensation.

Robert-Paris.

Partager cet article

12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 19:52

C'est par une matinée ensoleillée mais glaciale que s'est déroulé la commémoration envers les combattants de 14/18 au monument aux morts d'Aix les Bains. Les représentants des divers corporations de notre société étaient présents, par mémoire sur cette guerre qui fit plus de 12 millions de morts. La Savoie figure en tête de liste de la nation pour avoir perdu tant de braves gaillards aussi cet hommage est très important pour ces habitants.

Robert-Paris.

Partager cet article

Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 16:53

Revenant d'un concert du Big Band de Savoie à la Ravoire, dimanche dernier, il a été une rencontre que l'on peut qualifier d'insolite. A la Hauteur du site des pompiers où la prescription routière indique une limitation de vitesse de 50 Km/h, une Audi de couleur noire contenant trois occupants surgit à grande vitesse. Cette voiture, dont l'allure était à plus de 80 Km/h, déboita pour dépasser les autres roulants, en prenant la voie pour bus. A l'intérieur, trois jeunes dont une femme qui affichaient une excitation qui se déversait comme l'exocrine pour se protéger sûrement de la peur, faisaient fi de l'univers qui les entourait. Puis, croyant peut-être charmer l'espace concédé, ils laissèrent la voiture continuer sa route en balayant de droite à gauche la chaussée.

Hélas, un feu rouge freina un peu l'ardeur de ceux-ci, laissant place à des rires fuser pour parfaire à l'intimidation. Puis, il s'ensuivit au rond point suivant, qu'une autre auto vint leur griller la priorité. "Acte insensé" qui fut réprimandé immédiatement par des coups de klaxon haletant. Mais, la route détenant des directives, on ne pouvait que s'attendre à voir poindre un autre feu. Arrivé à sa hauteur qui bloqua à cet instant la circulation, le conducteur de l'Audi sortit de sa voiture et se mit à proférer des injures envers celui qui avait osé faire la chose. Heureusement le feu se libéra au vert, ce qui mit un terme aux incantations. Le chauffeur de l'Audi, désarçonné se trouva fort déçu et se replia pour ensuite démarrer en trombe à nouveau.

Tout cela pour dire, que l'"On subit bien souvent ce que l'on a fait subir à autrui..."

Partager cet article

Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 09:30

Il est au nord de Tourcoing, la ville d'Halluin qui ne sait que faire pour la délinquance voire des faits commis dans cette ville par des abrutis digne de porter ce titre, à moins que ceux-ci appartiennent à une fomentation. En effet, chaque jour qui se fait en cet espace, apporte son lot d'actes odieux à cette population qui entend maintenant vouloir en venir à une réaction suite au silence du gouvernement. Le maire, Gaston Dassonville, désorienté par ce phénomène qui devient récurrent en appelle aujourd'hui, au Président de la république car il ne peut que se conformer aux lois.

Certes, il n'y a pas qu'Halluin qui subit cela et beaucoup de maires se plaisent à taire ces actes pour diverses raisons notamment pour ne pas fixer les médias ou la population (qui prend de plus en plus peur) voire les relations politiques sur ce phénomène.

Ce silence fera sûrement profit à la violence qui restera peut-être dans l'ombre afin de ne pas souffrir de représailles. Si on regarde dans le passé, les Tags avaient pour but de clamer une demande de reconnaissance ou le droit à une reconnaissance ou une souffrance qui étaient elles une violence. Maintenant c'est mettre le feu gratuitement sur l'instant mais qui reste à charge du contribuable en instaurant la peur. La peur pour son enfant, son bâti, son avenir qui amènent au silence, ce qui laisse présager à une réaction d'une rare violence qui sera incontrôlable au bout d'un moment de celui qui subit ceci.

Robert-Paris.

Halluin au dessus de Lille et Tourcoing

Lettre du maire au Président de la RépubliqueLettre du maire au Président de la République

Lettre du maire au Président de la République

Partager cet article

Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Robert Paris
  • Le blog de Robert Paris
  • : pensées d'auteur & rédacteur d'Alpes.Savoie.Net, compositeur, d'interprète, chef de choeur et d'orchestre
  • Contact

Profil

  • corps des humbles de savoye
  • Robert Paris est rédacteur en chef du Corps des Humbles de Savoye.
Sa perception ne vient que de votre souffle qui insuffle par monts et par vaux de la montagne des alpes et de la Savoie
  • Robert Paris est rédacteur en chef du Corps des Humbles de Savoye. Sa perception ne vient que de votre souffle qui insuffle par monts et par vaux de la montagne des alpes et de la Savoie

Gagnez une place pour Miss Aix

Gagnez une place pour la soirée de Miss Aix les Bains en répondant à la question:

-En 1730, la ville d'Aix les Bains portait un autre nom, lequel ?

Recherche

Texte Libre