Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 05:33

Si je devais raconter ma rencontre avec lui, vous ne croiriez pas. C’était il y a quelques décennies de cela.

Il se trouvait là, dans un magasin, figé comme un mannequin, vers la place Notre Dame. A cette époque, je n’avais que faire de ce personnage car j’avais déjà fait des rencontres. Certes ces rencontres n’étaient là que pour paraître et ces relations se voulaient ne pas être synthétique. Pourtant c’était le cas. Ce jour là, je reconnais que je ne pouvais détaché mon regard de cette beauté, dont les contours étaient attrayants, ceci au point d’en oublier ce à quoi j’étais venu. Je me rappelle qu’en quittant les lieux, je ne pus m’empêcher de m’approcher de lui pour l’effleurer. En fait, je voulais juste le toucher. Bon gré malgré, je me tus et pris la fuite. Quelques jours plus tard, je me suis aperçu que je ne pensais qu’à lui. Il fallait faire quelque chose. Délaissant mon entourage, je décidais donc de retourner à ce magasin pour voir s’il était là. Il était bien là, resplendissant, majestueux mais toujours figé.

Je décidais donc d’entamer la conversation, alors que le vendeur me fixait inlassablement. C’est à dire qu’il avait une seule idée en tête, que j’achète !

La conversation arrivant à son terme, je me suis dit, on ne peut pas se quitter comme çà ! Alors sans attendre, je l’ai invité chez moi. Certes, mon chez moi était petit mais il y avait assez de place pour lui.

Je me souviens encore de son arrivée, pour vous dire. Moi l’empressé, je ne lui ai pas las laissé le temps de s’installer que j’ai entamé la conversation et lui poser des questions et cela jusqu’à plus en finir. Il faut dire que le fait de le toucher me remplissait de bonheur.

Voilà l’amour de ma vie me dis-je, et pas question de se séparer, je ferai tout pour cela !

Depuis, on vit ensemble pour mon plus grand bonheur. Et croyez moi, ce piano que j’adore et qui m’accompagne depuis plus de vingt ans, je n’ai pas l’intention de le quitter.

Robert-Paris

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 07:09

Les effets de la morphine sont multiples. Tout d’abord, si vous êtes sous morphine à l’état liquide ou par cachet par Skenan ou ActiSkenan, cela n’aura pas les mêmes effets ni la même puissance.

Elle est là pour vous soulager d’une douleur qui peut-être insoutenable, donc bénéfique. Le revers c’est qu’à létat solide comme le Skenan, elle invite le patient à avoir des nausées et des troubles dans les sels généralement. Elle peut agir sur les facultés de l’intellect en provoquant un ralentissement de la perception, de la compréhension et de la transmission, comme si le patient avait besoin d’un peu plus de temps pour résoudre une équation. Et si on force le sujet à le mettre dans une  position contradictoire voire à résoudre un problème en peu de temps, il se peut qu’il le subisse comme une agression et peut donc faire de même pour se protéger (cela arrive parfois). IL est à rappeler que la violence résulte tout le temps une incapacité à résoudre un problème, un événement  ou d’une incompréhension, sauf pathologie.

Par contre chez certains patients, cela fait l’effet contraire et met en exergue une facilité à se mouvoir dans le déplacement et la compréhension. Tout dépend du sujet.

Il est notoire aussi que cette médication délivrée dirige le patient à une augmentation de la durée du sommeil mais aussi de l’insensibilité ce qui est le but de ce protocole. Toutefois, cette insensibilité peut provoquer des troubles tels que la non perception du chaud et du froid, ce qui peut amener une grippe qui selon la pathologie pourrait aggraver l’état de santé.

Evidemment cette médication est réservée à des cas précis et pour une durée définie. Toutefois certains malades bénéficient d’une prescription à long terme. Ceux qui en on jamais eu auparavant n’auront pas les mêmes effets que ceux qui en font un quotidien par obligations. Ce quotidien étant, on se pose la question, si cela n’est pas une addiction qu’il faut réprimée par l’apport d’une autre médication. Les médecins sont partagés en prônant que c’est une addiction néfaste, mais qu’en est-il ?

Interrogé sur ce phénomène, Edouard Herriot et Pasteur sont unanimes. Il n’y a pas d’addiction mais peut survenir un trouble temporaire afin que le corps du patient retrouve ses facultés intellectuelles et physiques et il faut un certain temps comme pour une anesthésie générale pour annihiler les effets mais il n’y a rien de comparable avec une A.G.

On a beau avoir 160 de QI ou être ceinture noire 2ème DAN, on doit en passer par là.

De plus dans le cadre d’une longévité de la prescription et de l’ajout d’autres médications, il est à faire attention à l’association de certaines prescriptions qui peuvent engendrer une interaction néfaste, voire destructrice.

Une fois n’est pas coutume, nous espérons avoir répondu à l’attente de cette dame qui appréhendait en la matière.

Robert-Paris

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 11:03

On nous demande si le pardon est un acte de bravoure. Oui, s’il n’est pas un fait pour se disculper d’un acte que l’on n’a pas entrepris à des fins personnels.

Comme sa définition pardon qui veut dire par le don, c’est un don de soi pour exterminer une souffrance.

Attention, il ne faut pas en souffrir mais souffrir de ce don. Il apporte un bien-être à celui qui le donne à bon escient.

Généralement, il provient d’un ami, de son homme ou de sa femme et rarement de la collectivité ou de l’administration qui n’à que faire sinon de jouir d’un incarcération mentale ou physique.

Quand survient un pardon, il est de la part de son récepteur des pleurs ou une gratitude qu’il ne sait comment le formuler.

Bien que le pardon est honorable, il est un attendu, un devenir dans l’avenir bien souvent.

Soit, de l’amour, soit de l’amitié ou soit une relation, alors attendez vous à cela.

De l’amitié, il en ressortira un soutien, mais de l’amour qui se profile et qui devient rare au regard de l’antécédent de chacun, c’est un difficile.

On ne peut aimer que si on est deux. Aimer qui entend je t’ai en moi pourvoi au bien être de chacun, encore faut-il que chacun soit en mesure d’être en corrélation. Or une relation vous expose en permanence à être sujet soit à des malversations, des dictons, des breuvages physiques ou psychiques.

Pardon si je vous offusque, mais il est un intérêt pour vous d’en prendre conscience.

Gardez en tête ce dicton :

« La confiance s’arrête là où il  se trouve un intérêt »

« Le Pardon vous soulage de ce don »

« La souffrance est un langage qui octroie à celui qui l’a émis ce même langage ».

Robert Paris

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 06:32

Certes, l’origine des langues viennent des prénuptiales des civilisations, des usages, des guerres etc… mais on a tendance à oublier sa véritable origine.

Elle se trouve dans le creuset d’une latitude et longitude, de l’apport d’une végétation, d’un terrain, du caractère de la roche, de la pression atmosphérique.

Par exemple un son émis sur une roche calcaire ne sera pas le même que sur du granit. L’un va étouffer le son et l’autre va le renvoyer en le chargeant tout au long de son voyage d’harmoniques pairs ou impairs. Alors pour faire retentir une phrase qui soit perçue dans tous les lieux, on a usé de la perception pour transmettre et se faire comprendre. C’est pour çà que sur tout endroit, les langues diffèrent. Rentre la faune, la flore, la roche, l’aspect du paysage, les usages et son antécédent mais aussi la pression atmosphérique qui peut s’en tenir à l’altitude. Selon les voyelles et les consonnes et le lieu, si vous voulez vous faire entendre, on organisera au mieux la déclamation. Faire un « oh » à 4000 mètres d’altitude au Mont Blanc et le même en Sibérie ou autres, vous vous rendrez compte que cela ne sonne pas pareil. Dans certains endroits, il se trouve des langues qui parlent fortement. Ce n’est que pour se faire entendre. Et si on se déplace dans d’autres lieux, on garde la même attitude.

Prenons la phrase «  Je t’aime mon amour » par exemple. Cela se traduit comme suit :

 

I love you my love. (anglais).

Ich liebe dich mein Liebling, comme cela se prononce en allemand

volim te ljubavi (bosniaque). Une des langues de l’ancienne Yougoslavie qui se dit Volume té lioubavi.   

我愛你我的愛人 (no mé no quét ta ouan) en Cantonnais .

T'estimo amor meu (catalan)

我的 (whoah jen hoah jeun) chinois simplifié,

(Ouah ne mire) 사랑해요 coréen,

Te quiero, mi amor comme cela se prononce en espagnol.

Minä rakastan sinua rakkaani comme cela se prononce en finlandais,

Ti amo, amoré moi (italien)

Люблю тебя, любовь моя (yé o botibia ié o tos ma nia) russe.

 

Je vous invite à le prononcer dans chaque langue pour mieux comprendre.

Robert-Paris

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 10:54

Que doivent dire les oiseaux en nous regardant. J’entends encore «  Toujours une prise de bec à éviter avec cette espèce ».

Et les crabes qui décapode « j’en pince pas pour eux » pendant que le cheval se met au galop pour éviter la ruée.

Il faut dire que l’homme fait fort dans la bêtise. Capable du pire dans ce jardin qui pourrait être un Eden et du meilleur mais, lorsque il souffre, c’est curieux.

Cet élément, envieux de nature, voleur, menteur prend son panace dans le paraître au lieu d’être. Qu’importe s’il détruit et porte la guerre à tout bout de champ du moment qu’il soit vu en chantant des vertus qu’ils évitent à tout prix. Et quand il fait une erreur, il fait ombrage à autrui en manifestant son mécontentement pour faire croire que celui-ci en est le souffre douleur et non le fomentateur.

Il m’est les deux pieds dans le même sabot dit le cheval, pendant que le coq argue qu’il a les deux pieds dans la merde.

Alors on s’évertue à penser chez les espèces qu’il respectera un jour l’édit  qu’il a clamé haut et fort car force est de constater qu’il a fait un effort en parlant de la chose.

C’est toujours quand il souffre qu’il arrive a une certaine empathie envers son univers, c’est dommage. Toutefois il ne faut pas qu’il continue de râler à moins qu’il soit sur son dernier râle. Ce qui ne saurait pas tarder s’il continue à mettre au vert la banquise pour forer le pétrole et privilégier le passage commercial.

Mais ça peut vous toucher ?

Robert Paris

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 10:26

Dans notre petite principauté d’Aix les Bains comme partout dans le monde, il se trouve multiples tendances, multiples saveurs et multiples gens de bonne volonté ou de mauvaise foi.

Il est intéressant de savoir comme chacun le sait, que chaque geste exposé démontre un dessein.  Il en est de même pour les mots. On ne se rend peut-être pas compte et pourtant çà cause des problèmes.

Par exemple, si une personne qui est en conversation croise les jambes et les bras, cela affirme nettement qu’elle ne veut pas s’ouvrir à la conversation et qu’elle tient à dissimuler quelque chose ou son état.

L’interlocuteur le perçoit inconsciemment. Soit il abdique et cesse la conversation parce qu’il  ne voit pas l’intérêt de continuer, soit il insiste en faisant valoir ses atouts ou bien qu’il ne tient pas à être rejeté généralement car cela touche son égo.

De même, mettre ses doigts sur son front veut dire qu’elle s’applique à une réflexion, une pensée,  à moins d’essuyer la sueur qui s’installe mais qui démontre bien des choses. Une attitude qui démontre une certaine empathie ou alors que l’interlocuteur vous met dans une situation inconfortable qui demande analyse. Par contre, si elle fait un geste de dégagement sur son front, c’est pour fuir ce qui l’ennui. Dans ce cas l’interlocuteur doit devenir humble. De même, si elle appose ses mains sur ses lèvres tout en parlant, c’est qu’elle a un doute de ce qu’elle pense à moins que ce ne soit que pour cacher. Là l’humilité doit se faire sentir.

Généralement, celui qui accompagne le geste à la parole éprouve ce besoin pour affirmer ces dires ou alors par peur de ne pas ce faire comprendre.

Comme la morphopsychologie, la morpho gestuelle ou la morpho des mots, s’apprend. Toutefois elle est souvent innée ou on l’acquière avec le temps

Robert-Paris

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 09:14

Retrouvez quelques images de ce concert fabuleux du 24 juin 2017

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 06:52

Il existe un droit à l’image mais aussi de l’image. L’un est un garde fou pour protéger la personne et l’autre est une protection pour la propriété de l’image.

Généralement pour la conception d’un film ou d’un reportage, il existe des structures où se mêlent des caméramans, des éclairagistes, des ingénieurs du son ou des décors, des habilleuses, des monteurs, des producteurs et des distributeurs. De même, il est d’autre part des acteurs, des figurants, des badauds, des artistes amateurs ou non ou des intermittents du spectacle.

Tout ce petit monde qui se retrouve dans un événement ou un film ont le droit d’interférer sur l’aboutissant par le droit à l’image, sauf si cela est d’un intérêt général.

Par exemple les images prises à la sauvette lors d’un attentat. En effet, présentement la jurisprudence reconnaît que les images prise sont ici considérés comme d’intérêt général car elles apportent au téléspectateur une prévention à tenir au cas où il y a récidive, donc la requête d’une personne n’aboutirait pas et il serait débouté à moins que cela apporte atteinte à sa personne. Le droit à l’image permet donc de faire supprimer les scènes où il apparaît et même si cela dure 4/10ème de seconde.

Imaginez vous maintenant que vous êtes en train de filmer un concert en plan large où se trouve 2000 personnes en ayant eu soin de faire signer chaque personnage l’autorisation de diffusion de  l’image. Imaginez vous le travail du monteur qui, sous l’effet de quelques récalcitrants, doit supprimer tel passage qui rend souvent désuet ou obsolète le reportage ou sa beauté. Il arrive fréquemment que l’on détruit celui-ci car il n’a plus de valeur. Heureusement que la loi dispense de la demande d'autorisation dans le cadre d'un événement public à caractère artistique, sinon on ne s'en sort plus.

Il est fréquent que ce soit des personnes en free lance qui font le travail pour minimiser les coûts de production. C’est à dire, comme un intermittent du spectacle, il doit offrir un produit fini. Or si le fruit de son travail ne correspond pas à l’attente des uns et des autres, notamment de la rédaction, il se retrouve le bec dans l’eau. Surtout si cela donne lieu à interprétation d’un tribunal, il préfère faire table rase pour ne pas souffrir davantage quitte à ne pas engranger l’aspect financier.

Imaginez vous maintenant que c’est un concert comme ceux de MUSILAC. Là ça se complique. Les responsables de ce festival tiennent à donner le droit de filmer qu’à condition d’un retour financier ou publicitaire, ce qui est normal dans le principe. Sachant que l’attribution à une chaine de TV pour filmer, donne le droit à celle-ci de demander l’exclusivité des images, beaucoup de rédactions abandonne l’idée même et se retourne vers des petits reportages.

Un droit de l’image bien abimé, mais c’est comme çà que cela se passe.

En fait chacun fait ce qu’il peut. On ne voit jamais ou pratiquement jamais un free lance courir après une signature de quelqu’un dans un concert ou autres quand il apparaît sur des images fussent elles furtives. Il se meut sur le fil de la législation. Nous ne le voyons pas non plus mettre à l’écart les récalcitrants pour tourner une scène ou alors faire remplir un document qui relate le nom, prénom, adresse, condition sociale de chaque interlocuteur pour avoir un consentement, c’est impossible. En plus, ce serait détenir des informations sur une personne ce qui porte atteinte à la vie privée. En sus, on peut être accusé de recel d’informations

La loi est ce qu’elle est mais elle porte atteinte dans ce cas tant à la liberté d’expression, qu’à la vie privée et autre.

Il faut savoir ce que l’on veut. Pour un free lance, il continue de faire comme si de rien était en pensant que celui qui est filmé doit le faire savoir de suite et que s’il ne dit rien c’est qu’il le consent.

De plus, croyez vous que dans un festival comme MUSILAC, chaque téléspectateur va remplir un formulaire comportant les qualités de sa personne. Nous ne pensons pas et en plus, ils ont le droit d’émettre un refus.

Robert-Paris .

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 10:45

Faisant suite à la demande d’une fidèle lectrice qui souffre d’une séparation brutale, nous lui faisons part de notre connaissance et non d’un conseil pour ne point interférer.

Ce que nous savons c’est que lorsque nous découvrons un partenaire avec qui on a plus que de l’accointance et que l’on partage un quotidien pendant une durée indéterminée, on a tendance à vouloir capturer ce paysage. C’est normal puisque c’est le propre de l’homme. Nous ne parlons pas que de l’homme en disant cela. L’union, son équilibre et l’amour face au retrait,  la séparation, le divorce voire la haine sont des domaines très complexes.

En fait, chaque partenaire a tendance à vouloir imposer son propre dessein qu’il a du couple. N’allez surtout pas dire à ce moment précis  ce qui suit. « Je t’aime mon amour » qui dans le vieux François veut dire je t’ai au plus profond de mon âme mais dans la traduction « je t’ai mé (moi)  mon « amour »  ame (âme) our (creuset).

S’il vous arrive cela tout peut changer si vous êtes sincère, mais attention…

Le processus amène chaque partenaire à évaluer son interlocuteur tant financièrement pour certains que sur les sentiments qu’il déclame et qu’il développe, sans oublier d’autres paramètres. Une protection somme tout naturel car avant de s’engager et de se livrer, on tient à faire une rétention. Certains parfois, passe outre car ils ont la conviction d’aimer ou d’être aimé pendant que d’autres jouent à un jeu de rôle. A propos du jeu de rôle, il est préférable que ce soit les deux partenaires qui le pratiquent dans ce cas précis, cela évite le mensonge.

Puis le cocon se forme.

 Comme dans une maison, le couple s’habille et pare son environnement. Il s’en dégage alors une richesse, si le couple est constructif.

Parfois sous l’impulsion, une voire plusieurs naissances font apparaître un signe concordant avec de l’amour, car on n’amplifie pas ce geste sans avoir un équilibre psychique du couple, à moins qu’un des partenaires souffre d’un déséquilibre.

Parfois les démons de midi se démènent. Là, il faut se poser des questions, si on ne veut pas arriver au tas de sable.

Il  y  a aussi les sables mouvants qui sont dû généralement à un entourage jaloux, mais aussi de la société qui a tendance à zapper son partenaire en croyant que ce qui brille un peu plus loin, on peut l’acquérir sans difficultés.

Le problème est que arrivé à un certain âge, on a un passé et un vécu. On  a même des mimiques. Il ne faut pas croire qu’un nouveau partenaire même riche et surtout en bonne santé acceptera de repasser les examens qu’on lui a déjà fait subir.

 

Alors on se retrouve seul(e)) et  c’est en se servant de ces propres pleurs que l’on se construit un nouveau cocon où nul ne pourra accéder pour vous enrichir d’un amour pourtant sincère.

Il en résulte bien souvent que l’on se réfugie dans des associations pour combler cette solitude pesante. La tristesse se marquera d’une encre indélébile jusqu’à la fin de l’histoire qui n’est autre qu’éphémère si on enrichie pas son contenu par le pardon et l’humilité.

Certes, il se peut qu’une violence ou son absence apparaisse tout au long de ce parcours.

Elle peut-être issue de l’enfance ou du quotidien de la vie, mais elle ne répond qu’à une circonstance.

En fait elle répond à un déséquilibre passager ou non. Il serait sage d’être à son écoute et d’être humble en la matière car on peut soi même  faire du mal sans le vouloir.

Il existe aussi ceux qui profitent de l’édification du couple à des fins personnels.

Ceux là souffriront certainement et d’autant plus car, ils se retrouveront tôt ou tard totalement isolés car son propre entourage lui reprochera l’attitude qu’ils ont eus.

On n’efface pas une vie commune même de courte durée à moins que l’on n’ait aucun sentiment. Dans ce cas, ne vous posez pas de questions puisque vous avez la réponse

 

Chaque individu est en contradiction avec lui même, car il demande de jouir de tout à son avantage et se retourne vers la société quand il y a problème. Cela s’appelle l’individualisme.

 

L’individualisme a conduit notre société à bien des malheurs. Il propage le paraitre à un aboutissant, et détruit cet édifice qu’est notre nation dont l’emblème parle à plus de 195 nations. Le temps que l’on comprenne qu’il fait destruction de la famille, de nos valeurs, le décès de beaucoup d’hommes subsistera de par les guerres et autres.

Un inconcevable me direz vous ? Et pourtant cela existe.

Ce qu’il a changé c’est que l’individualisme a bousculé des frontières, des appartenances, culturel ou cultuel et a fomenté des clans, des sectes et à qui vous avez donné pouvoir  à un élu  qui n’a que faire de votre situation.

Un couple fait partie intégrante d’un ensemble. On ne peut dissocier le couple de  la société ou de son environnement.

On est plus à l’âge ou la femme n’avait pas droit à la parole et on est plus du temps où il fallait se marier pour avoir un enfant. Par contre, si vous vous mettez avec quelqu’un parce qu’il a un bagage ou une belle voiture, n’oubliez pas que la voiture rouille ainsi que son contenu.

C’est pour çà que votre couple peut donner renaissance,  ce qui est pour vous une faculté à jouir de la vie sans mot dire.

Il n’y a rien de plus beau que le visage  d’un couple et de sa progéniture à voir gambadé sur les rives du savoir pour déposer en tout honneur et effleurer le bonheur.

Rien n’est dit et rien n’est fait sans votre apport pour enfanter la saveur du bonheur qui se répercutera sur votre entourage.

 

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 15:42

Retrouvez quelques images de la fête de la musique 2017 à aix les bains

Repost 0
Published by corps des humbles de savoye
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Robert Paris
  • Le blog de Robert Paris
  • : pensées d'auteur & rédacteur d'Alpes.Savoie.Net, compositeur, d'interprète, chef de choeur et d'orchestre
  • Contact

Profil

  • corps des humbles de savoye
  • Robert Paris est rédacteur en chef du Corps des Humbles de Savoye.
Sa perception ne vient que de votre souffle qui insuffle par monts et par vaux de la montagne des alpes et de la Savoie
  • Robert Paris est rédacteur en chef du Corps des Humbles de Savoye. Sa perception ne vient que de votre souffle qui insuffle par monts et par vaux de la montagne des alpes et de la Savoie

Gagnez une place pour Miss Aix

Gagnez une place pour la soirée de Miss Aix les Bains en répondant à la question:

-En 1730, la ville d'Aix les Bains portait un autre nom, lequel ?

Recherche

Texte Libre